Bienvenue sur Regibus


Regibus était initialement destinés aux étudiants inscrits à l'Institut de Recherche et d'Etudes du Droit de l'Information et de la Communication ( IREDIC) de la Faculté de droit d'Aix-Marseille) .

Le site reprend le plan du cours de le Droit commercial et de la concurrence appliqué aux Médias enseigné dan ce cadre.

Il reprend également le cours de Droit de la Publicité , présenté sous forme de notes partiellement rédigées . Cette partie du site ne sera mis en ligne que de manière temporaire en suivant l'enseignement dispensé verbalement.

D'autres articles et commentaires de jurisprudence sont également reproduits dans la partie " Articles".

Les ouvrages précédemment publiés par l'auteur , respectivement consacrés au Droit français de la concurrence ( De Vechi) , au Droit de la Distribution ( Eyrolles) , au Droit de la communication audiovisuelle ( Delmas) et au droit de la de la Publicité ( Delmas et Que Sais-je ?) feront l'objet de mises à jour ponctuelles.
Consommation d'alcool et conduite automobile09.09 2009

Pour lutter contre les accidents causés par des automobilistes conduisant en état d'imprégnation alcoolique, le code de la route a prévu de fortes peines qui, en cas de récidive peuvent mener ...

Lire la suite
Jugement important du Tribunal de Grande Instance de Lyon09.09 2009

Tribunal de grande instance de Lyon Contradictoire Jugement correctionnel du 23 janvier 2009 № de Jugement : 699 - 13ère chambre № de Parquet : 08/41833 Entre Monsieur...

Lire la suite
Placements financiers : le devoir de conseil des banques11.11 2008

La Cour de cassation consacre le devoir de conseil de la banque vis à vis des épargnants auxquels les risques des placements financiers qu'elle leur propose ne doivent pas être dissimulés...

Lire la suite
Responsabilité du banquier vis à vis de l'emprunteur non averti 11.11 2008

Un récent arrêt de la Cour de cassation consacre la responsabilité du dispensateur de crédit auquel il incombe d'apporter la preuve d'avoir informé suffisamment l'emprunteur non averti :...

Lire la suite
Arnaques à la carte bleue08.11 2008

De multiples achats en ligne sont réalisés quotidiennement par les consommateurs (commandes par correspondance, réservation de billets de spectacles ou de chambres d’hôtel, etc…). Pour ce...

Lire la suite
Communications électroniques : ce qui change le 1er juin 200801.08 2008

Le tableau ci-joint résume les principales dispositions du Code de la consommation relatives au communications électronique, en fonction de leur date d'entrée en...

Lire la suite
Publicité audiovisuelle24.01 2008

Une version 2001 de cet article est en ligne Voir l'onglet...

Lire la suite

Abonnements aux Services de Communication électroniques : Quoi de neuf ?

Les principales dispositions de la loi du 3 janvier 2008 sont entrées en vigueur le 1er juin 2008. Destinées à renforcer la protection du consommateur, ces dispositions sont d'une telle complexité qu'on peut douter de leur capacité à résoudre efficacement les abus constatés.
Par exemple, la durée de l'abonnement aux services téléphoniques, internet et de télévision par satellite ( ensemble qualifiés de services de communications électroniques) est en principe comprise entre 12 et 24 mois.
L'opérateur ne peut imposer plus de 12 mois s'il n'offre pas par ailleurs une autre solution "non disqualifiante" de plus courte durée .
La durée effective du contrat pourra être réduite à douze mois si le consommateur accepte une pénalité égale au quart de l'abonnement qu'il aurait du payer jusqu'au vingt-quatrième mois.
COMPRENNE QUI POURRA. Le tableau reproduit ci-joint en ARTICLE pourra y aider.

La modernisation de l'Économie appelle-t-elle la suppression des pratiques commerciales discriminatoires ?

Probablement oui puisque les conditions générales de vente des fournisseurs pourront être librement négociées par les distributeurs. Ce n'est jamais que le retour de la grande loi du renard libre dans le poulailler libre.

Responsabilité du support de publicité

Le support engage sa responsabilité civile en cas d'exécution défectueuse des ordres de publicité dont il est reconnu responsable (Cass. Civ. 1 , 25 mai 1992 , n89-17445 : www.Legifrance. gouv.fr
Cass.civ ; 25 mai 1992).

A quand les mises à jour ?

Dès que possible

Insére la question ici

Insére la réponse ici